G

Capture d’écran 2017-12-30 à 14.39.38 Pierre de Rosette, 196 av. J.-C
Le décret est écrit en deux langues (L’Egyptien et le Grec) et trois écritures : hiéroglyphe, Démotique, Grec. 
  • Pictogramme: Signe représentant une chose ou un être.
  • Idéogramme: Signe symbolisant une idée, un concept.
  • Logogramme: Signe représentant un mot (et non un son ou une syllabe). Une écriture utilisant des logogrammes est dite logographique.
  • Phonogramme: Signe représentant un son (et non un mot ou une syllabe). Une écriture utilisant des phonogrammes est dite phonographique.
  • Acrophonie: Principe consistant à attribuer à un pictogramme le premier son de la première syllabe du mot qu’il représente. Ex. : pour noter /b/, les Phéniciens utilisent le signe symbolisant la maison, qui se dit beit, et ils décident par convention que, toutes les fois que l’on rencontrera ce signe, il ne s’agira pas de « maison » mais du son initial de ce mot.

cf.  L’histoire de l’écriture, la lettre et ses supports: http://classes.bnf.fr/ecritures/recits/index.htm

Lorsque la lettre est travaillée comme une image…

185px-G_Material_zur_elementaren_Gestaltung_3_Jun_1924

1923
À l’initiative de Hans Richter paraît le premier numéro de G (pour Gestaltung, terme allemand signifiant forme, création). Jusqu’en 1926, la revue comptera six numéros qui poursuivront le rapprochement entre Dada et le constructivisme. Parmi ses contributeurs : Jean Arp, Raoul Hausmann, El Lissitzky, Kasimir Malévitch, Ludwig Mies van der Rohe, Kurt Schwitters, Tristan Tzara, Theo van Doesburg.