> <

Réduction/ augmentation

« Un texte, littéraire ou non, peut subir deux types antithétiques de transformation que je qualifierai, provisoirement, de purement quantitative et donc a priori purement formelle et sans incidence thématique. Ces deux opérations consistent, l’une à abréger- nous la baptiserons réduction-, l’autre à l’étendre: nous l’appellerons augmentation. Mais il y a, bien entendu, plusieurs façons de réduire ou augmenter un texte » Palimpsestes, Gérard Genette, p 321